Dernières nouvelles

This is the beginning of the second stage of the "One Thousand Angels and One Painting" project world tour! 



The second stage of «Thousand Angels and One Painting» mega-canvas journey  has been completed and it is time to sum up.

From 12 to 15 August, everyone could come to Gostiny Dvor  in Moscow to witness the scale of the project and among the thousands of angels to find her . The second stage of the journey pattern in many ways surpassed the first. This is an unprecedented number of visitors, as well as close attention to such prominent media as EuroNews, Russia 24 , Culture , Russia Today, the agency Itar-Tass, and many others, art critics and art historians. Here is what they write about the project "One Thousand Angels and One Painting»

Read more


CONCERNANT LE PROJET

DemoLes comptes magiques "Les Mille et une nuit" sont arrivés de l'antiquité. Avec une perfection étonnante ils reflètent la conception fine du monde des populations d'Orient et l'expriment en jeux libre.
Grâce à une traduction d'Antoine Galland, depuis 250 ans l'Europe connaît ce grand monument de la littérature orale des populations orientales. " Les Mille et une nuit" ont beaucoup influencé le développement de l'art du monde et de la littérature. Les comptes orientaux ont inspiré Montesquieu, Wieland, Hauff, Tennyson, Dickens, Pouchkine. La décoration délicate des sujets, la profondeur, et la poésie fine de ces comptes ont pu remporter le temps : а notre époque technologique ils attirent et inspirent des artistes. Le projet "Mille anges et un tableau" se trouve dans le même rang des ouvrages artistiques dans lesquels on ressent l'arôme épicé des "Mille et une nuit".

plus loin

L'aspect technique

A bon cheval un bon gué. Ainsi on dit quand on souhaite du succès aux grands débuts. "Mille anges et un tableau" de Lekime Ibraguimov est un bon exemple du projet grandiose. Le peintre connu envisage d'envoyer cette œuvre monumentale au grand voyage en Europe : quelques villes historiques doivent accueillir ce tableau de taille gigantesque. Est-il si facile quand il s'agit des tailles pareilles?

Selon l'idée du maître, cette toile finale se compose de mille toiles,  sur chacune d'elles un ange est représenté. La taille de ce tableau est 78x64 centimètres. Il est facile de compter que la taille du tableau total est plus de 500 mètres carrés.  On devient perplexe, on commence à s'étonner : l'échelle de cette idée, le volume des œuvres du peintre ou la complexité de la réalisation technique de ce grand tableau. C'est vrai, comment exposer ce tableau? L'histoire connaît un grand nombre de la démonstration des objets d'art directement dans la rue.

Pour ces peintres qui sont attirés par l'échelle il faut toujours se débrouiller : dessiner sur le fil pliable, sur les murs, ou sur l'asphalte. Le projet d'art «1001» — est au contraire au sens propre est dessiné par l'huile sur la toile, fixé sur un support du pin. Le résultat désiré a poussé les organisateurs du projet à réfléchir à sa réalisation. Le panneau réuni constituera 8 mètres de hauteur et 66 mètres de longueur, c'est comme si on mettait la colonne de Triomphe de Berlin sur ses côtés.

Il sera exposé dans des espaces ouverts là où les gens pourront le contempler de près et de loin et comprendre le sujet. Ainsi l’installation correcte et la stabilité de ce dispositif gigantesque est aussi important.

Il n’y a pas de problèmes qui ne pourront pas être résorbés : depuis un an une équipe spéciale travaille sur la création du pilier de l’acier inox qui comprend 20 sections différentes ; la taille de chacune est environ 25 mètres carrés. Au total la construction pèse 22 tonnes et la longueur totale des câbles en acier qui réunissent toutes les sections est de 2.4 kilomètres. Pour le montage définitif de l’installation il faut au moins 4 personnes et 4 jours de travail.

Par ailleurs, grâce à cette installation les organisateurs pourront obtenir une vision correcte  - le tableau sera exposé non de manière linéaire mais en arc sous forme d’un grand panorama ; les conditions nécessaires de la sécurité – pour les passants mais aussi pour les endroits historiques qui pendant 10 jours seront les pièces d’exposition de cette exposition extraordinaire.

La conservation des ensembles architecturaux où le tableau sera exposé est aussi une des préoccupations des organisateurs, car l’une des conditions était l’exposition du tableau dans les villes faisant partie du patrimoine culturel de l’UNESCO. Ce n’est pas un simple caprice. Le projet « 1000 anges et un tableau » devra servir de pont entre la culture antique de l’Orient et la vision contemporaine des formes et la finalité de l’art.

C’est la raison pour laquelle où on a gardé des exemples d’art de temps différents qui conviendront impeccablement pour l’exposition. Quant à la conservation du tableau il faut noter que malgré ses tailles il peut être fragile devant les gens et les conditions météo. Mais cela aussi a été pris en considération. Bien que les expositions se tiennent à une saison chaude ; les tableaux ont été vérifiés dans des conditions assez rigides.

L’une des toiles était pendant trois jours sous le flux d’eau avec la température 0 degré et resté sain et sauve. Le secret de cette stabilité reste un secret. Il est fort probable que tout est lié aux matériaux utilisés dans cette toile. On a mélangé le lin et l’acrylique ce qui la rend solide et résistante à l'eau. Une impression particulière de la toile utilisée par Lekime joue également son rôle. Mais ce secret ne sera pas expliqué car le maître ne dévoile pas tous ses secrets.

À propos de l'auteur

Il est étonnant mais rien ne prédisait que Lekime Ibraguimov sera un artiste et aura une notoriété mondiale. Il est né en 1945 dans un village (faubourg Kichik du district Dekhan Uygursk de la région d'Almaty) dans une famille des professeurs. Dans tout arrondissement il n'y avait aucun musée ou au moins un atelier artistique. Les parents consacraient tout âme à l'éducation de Lekime. Le père aimait lire et cette passion a défini le futur de son fils. Dans les livres que le père apportait d'ailleurs, Lekime à l'époque un garçonnet a pu trouver une vraie vocation. Le parcours complexe du peintre a commencé par les reproductions des illustrations des livres, ensuite il dessinait pour des journaux écoliers et ensuite bingo! En 1962 Lekime arrive à Almaty pour entrer au collège artistique. Et bien évidemment ... il échoue l'examen. "Je n'étais pas bien préparé" explique-t-il avec un sourire.

plus loin

Les informations contenues sur le site portent un caractère informatif et indicatif. Toutes les appellations commerciales, les marques et le contenu  demeurent la propriété de leurs détenteurs. Tout texte ou un autre contenu  présents sur le site ne peuvent être reproduits qu’après une autorisation écrite des détenteurs des copyrights.  (с) Tous droits réservés. 2012

Relier